I'm not gay but I like boys - I'm not gay but my boy friend is
Dans le même ordre d'idée, pour s'échauffer et rentrer progressivement en matière, commençons par l'insulte que se lancent les garçons entre eux: You're a sissy ! Rien à voir avec une jolie princesse : a sissy est l'archétype de l'homme soit effeminé, soit un peu lâche ou tout simplement très loin du cliché du beau mâle américain. L'étymologie vient de Sister : un garçon qui fait plus sister que brother. On entend ce terme à haute dose dans Blessures Secrètes (This boy's life) avec Robert de Niro, qui utilise également l'expression "I think he plays for the pink team". Passée l'adolescence, sissy se traduit plutôt par tantouze, tapette & Co. Dans un souci d'exhaustivité, il est bon de mentionner a tomboy un garçon manqué.

Queer est synonyme à l'origine de weird (bizarre) mais le terme a pris un sens bien orienté à présent, puisque He's queer ou He's a queer customer sont autant d'équivalent de Il est pédé. A queen désigne un homme fortement effeminé puisque cela provient de l'expression a drag queen, un travesti. A ce sujet, on pourra voir The Birdcage, le remake de La Cage aux Folles avec Robin Williams, qui évolue justement dans ce milieu.

Avant de continuer sur un chant lexical fort riche [il faut me prendre au mot], un aparté à propos de queen : Don't be such a drama queen ! Arrête ton cinéma, arrête de dramatiser sont autant de traductions possible. Dans Week-End en Famille, Tommy, l'horripilant frère homosexuel fait glisser par inadvertance (mon oeil...) la dinde le jour de Thanksgiving sur les genoux de sa soeur Joanna qui rentre dans une colère du feu de Dieu. A rappeler qu'ils ont passé la trentaine...

Joanna : Nightmare, why don't you go ?
Tommy : O, Joanna, nice drama queen energy. Could you sit it down, so it gets better for once instead of worse.
Joanna : Hu ! You're calling me a drama queen, Mr Pervert !

L'insulte suprême envers un homosexuel reste tout de même Hey! Mary! au même titre que Hey! Snowwhite! pour un noir. Attention! Ces deux dernières apostrophes dénotent une méchanceté notoire et gratuite. Rappelez-vous Chute Libre (Falling down) avec Michael Douglas lorsque Michael Douglas rentre dans un magasin de bas quartier où le patron, néo-nazi, harcelle d'insultes deux clients en short moulant et ouvertement homosexuels. Il s'adresse à l'un des deux par justement Hey! Mary!.

L'exhaustivité vous attend au terme fag à présent...