hag


Il s'agit d'un mot de vieil anglais qui signifie sorcière tout comme witch. Dans My fair Lady, le professeur Henry Higgins, hautement mysogyne, s'exclame (en chanson) :
Women are irrational, that's all there is to that ! Their heads are full of cotton, hay, and rags. They're nothing but exasperating, irritating, vacillating, calculating, agitating, maddening and infuriating hags!

Justement on entend déjà la rime hag/rag (torchon, tissu usé). Comme hag rappelle phonétiquement tous les mots d'une seule syllabe finissant par -ag, comme bag, shag, stag, rag, tag, fag et autres, il est possible de créer des expressions qui joue sur l'allitération (ça allite à donf...), telle a fag hag (femme qui préfere la compagnie des homosexuels). Sur le même principe, il existe aussi the ragtag (la canaille) est utilisé dans Retour à Howard's End lorsqu'Anthony Hopkins qualifie une ancienne prostituée (qu'entre parenthèses, il avait connue auparavant de très, très près), accoutrée avec peu de goût, et son mari, de rag tag.

Quant à fag hag , on peut l'entendre dans Deux Garçons, une Fille, trois Possibilités, lorsque les trois amis exhibent des rapports ambigus pour mieux pimenter la curiosité de leur entourage:

Girl: All I wanna know is who is doing who.
Dick: I heard that Eddy and Stuard are taking turns with her.
Girl: I think the guys are gay and she's their fag hag.

Dans le même ordre d'idée, on peut penser à MATLAB (logiciel de traitement des matrices) puisque, bien que MAT soit pour Matrix , on a bien une allitération de . En effet, Matrix Laboratory se condense en MATLAB . Enfin, un dernier pour la route: a brain drain (la fuite des cerveaux).