Seven


Titre français : Seven
Année : 1996
Réalisateu : David Fincher
Genre : thriller
Nationalité : américaine



Personnages : David Mills (Brad Pitt), Somerset (Morgan Freeman), Tracy (Gwyneth Paltrow), John Doe (Kevin Spacey)

L'histoire : L'inspecteur Somerset prend bientôt sa retraite à la grande joie non dissimulée de certains de ses collègues, énervés par son goût des affaires en règle et son côté prêtre laïc. David Mills, lui, vient d'arriver dans le service même si, comme il le répète : "This is not my first assignment ! " (Ce n'est pas ma première mission). Tout oppose le triste et taciturne Somerset à Mills, impulsif et vulgaire. Lundi, un homme obèse est retrouvé, les pieds liés, la panse dillatée, le nez dans son assiette de spaghetti. Somerset est chargé de l'enquête, secondé de Mills, mais il demande à être démis de l'affaire, pressentant que l'affaire va durer longtemps : d'autres crimes seront commis. Mardi, un avocat est retrouvé mutilé dans son bureau. Mills est mis sur cette affaire mais est désorienté devant la mise en scène du crime : une balance avec une livre de chair mutilée sur l'un des plateaux. Sur le sol, en lettres de sang, "Greed" (Cupidité). Entretemps, Somerset découvre derrière le réfrigérateur de la première victime l'inscription "Gluttony" (Gourmandise) ainsi qu'une citation. Cultivé et rat de bibliothèque à ses heures, il fait le lien avec le second meurtre en ce qui concerne les péchés capitaux et surtout, il retrouve dans Le Marchand de Venise "One pound (livre) of flesh, No more, no less, No cartilage, no bone, But only flesh." qui explique la mise en scène du second. La descente dans l'horreur se déroule progressivement, inéluctable, uniquement interrompu par les sourires enjôleurs de Tracy, l'épouse de David Mills.

Scène anthologique : Lorsque John Doe est emmené par les deux hommes en pleine campagne pour retrouver les deux dernier corps, le dialogue entre David et John est savoureux : John reste calme avec des accès de sourires et David exprime autorité et domination sur John, essayant de dissimuler son inquiètude devant l'excitation contenu de John. David demande à John par exemple : "It's like, I always wondered, do people like you have conscience that they're crazy ? I mean, the guy must be sometimes, after he spent times masturbating in his faeces (excréments), saying, "I'm totally fucking crazy !""

Réplique anthologique : Sur les lieux du deuxième ou troisième meurtre, Mills demande à Somerset, expérimenté :
"Please, tell me, have you EVER seen something like this ?"
Sur quoi Somerset secoue la tête.

Ce film est cité dans le dictionnaire pour le mot : pigs
pissed off
whore