Magnolia


Titre français: Magnolia
Année: 2000
Réalisateur: P.T. Anderson
Genre: drames entrecroisés
Nationalité : américaine

Personnages: Frank Mackey (Tom Cruise), Linda Partridge (Julianne Moore), Phil Parma (Philip Seymour Hoffman), Earl Patridge (Jason Robards), Donnie Smith (William H. Macy), Claudia Gator (Melora Walters), Jimmy Gator (Philip Baker Hall), Jim Kurring (John C. Reilly), Stanley Spector (Jeremy Blackman)

L'histoire: En Californie, Frank Mackey anime un séminaire pour hommes en mal d'être des mâles intitulé Seduce and Destroy (tout est dit...). A la pause, dans sa loge, son ego dilaté se livre aux questions, non sans jubilation, d'une très jolie journaliste noire qui reste très calme voire souriante devant sa parade en slip. En réalité, elle est tellement bien documentée qu'elle connaît déjà les réponses à ses propres questions et sait ce que Frank voudra dissimuler...

Parallèlement, Linda, la jeune épouse du richissime Earl Partridge, fait la tournée cette soirée-là des notaires, des avocats et des médecins. Elle est complètement à cran : Earl vit ses derniers jours allité à la maison, assisté de Phil, son infirmier dévoué. D'angoisse en culpabilité, elle avoue avoir épouser Earl pour son argent et refuse et son décès annoncé et son héritage. De plus, elle collecte les prescriptions des médecins mais dans quel but ?

En l'absence de Linda, Earl, à bout de force, demande à Phil de rechercher le fils qu'il a abandonné avec sa mère des années plus tôt. Il s'agit de Franck Mackey...

Il y a également What do our kids know ? une émission style Questions pour un champion animée par Jimmy Gator, célebrissime, où une équipe de trois adultes affronte une équipe de trois mioches-je-sais-tout dont le surdoué Stanley (10 ans environ). Stanley, taciturne, doit gérer la pression de son père vénal qui voit dans l'exhibition de son fils d'une bonne d'income. En même temps, Jimmy Gator sait qu'il s'agit de sa dernière emission : il n'a plus que trois mois à vivre selon les médecins et tente de garder sa dignité devant les caméras. Son épouse le soutient du mieux qu'elle peut. En revanche, sa fille Claudia, fin de vingtaine, a refusé violemment de voir son père au point de lui hurler dessus tandis qu'il essayait de reprendre le dialogue avec elle. Claudia est une jeune fille paumée qui vit seule au hasard de passes sordides entre deux rails à tirer. Peut-être la rédemption viendra de sa rencontre avec Jim, un policier intègre. Mais pourquoi refuse-t-elle de voir son père ?

Enfin, il y a Donnie Smith, un ancien surdoué comme Stanley, dont ni la célébrité ni l'intelligence n'ont réussi à rendre heureux. Malgré un sourire impeccable et des dettes, il s'obstine à vouloir se faire poser un appareil dentaire. Mais pourquoi ?

Scène anthologique:
Sans conteste, le spectacle mi-grotesque, mi-hilarant que donne Frank lors de son séminaire est mémorable. Il scande une devise de circonstance : Respect the Cock, Tame the Cunt ("Respectez la bite, domptez la chatte") ou encore enseigne tel un professeur : Open your green booklet at page 23. Chapter 5 : "How to fake like you are a nice and caring person"

Cela dit, il y a une autre scène anthologique, très jolie, avec des allures de video clip. La très jolie Bande Originale (nominée aux Oscars 2000) est signée de la talentueuse Aimee Mann. Dans cette scène, chaque personnage est en attente (Claudia attend Jim, Earl attend Frank, Frank attend de se décider dans sa voiture, Stanley, en fugue, attend dans la bibliothèque et Linda attend la mort). Et chacun entonne successivement des paroles de la ballade Wise up :

It's not
What you thought
When you first began it

You got
What you want
You can't hardly stand it though
But now you know
That

You're sure
There's a cure
You have finally found it

You think
One drink
will shrink you 'till
You're underground
And living-down
But

It's not
going to stop
It's not going to stop
Til you wise up (so just, give up)


Réplique anthologique: Lorsque Frank comprend l'embuscade verbale de la journaliste, il se calme et la regarde fixement pendant dix minutes (heureusement, ça dure 2 secondes pour nous !). Elle tente de lui arracher trois mois et il répond simplement, sans deserrer les dents : I'm quietly judging you.

Ce film est cité dans le dictionnaire pour les expressions: